Il Baicoli

Le Baicoli (I Baicoi)
Contributeur : Lucia Fanton

Introduction

Ce sont les plus célèbres biscuits vénitiens, largement diffusés dans le monde par la marque "Colussi". Fins, croquants et légèrement sucrés, ils sont parfaits pour un thé sobre ou utilisés plutôt comme cuillère pour la crème fouettée, ou encore trempés dans du chocolat chaud. Offrir du chocolat à un invité était un signe de distinction dans la Venise antique, du moins à partir des 17e-18e siècles, selon les récits des comédies de l'époque. Les baicoli sont également servis en accompagnement de vins doux ou de vins de liqueur.

Ingrédients

400 g de farine de blé 00
50 g de beurre fondu
50 g de sucre semoule
1 verre de lait
15 g de levure de bière

Préparation

Mélangez 50 g de farine de blé avec la levure dissoute dans un peu de lait chaud et laissez reposer jusqu'à ce que le volume ait doublé. Mettez le reste de la farine mélangée au sucre dans un bol et pétrissez, d'abord avec le beurre fondu, puis avec du lait légèrement tiède.

Ajoutez ce mélange au pain précédemment levé. Laissez-le lever à nouveau dans un four éteint, avec une casserole d'eau bouillante, pendant un peu plus d'une heure.

Divisez ensuite la pâte en 6 cylindres remplis et faites-les cuire à 180° pendant 15 minutes environ au maximum.

Les pains à moitié cuits doivent reposer sur la plaque à l'intérieur du papier sulfurisé pendant 24 heures. Ensuite, coupez-les en tranches très fines et mettez-les au four jusqu'à ce qu'elles soient dorées à environ 200°.

Version originale vénitienne

Le confezioni di Baicoli "Colussi", Marca ormai emigrata in altre mani da quelle dei Colussi veneziani, riporta questa poesiola che penso quasi ogni bambino oggi almeo trentenne abbia imparato a memoria :

No gh'è a sto mondo no, più bel biscoto
Più fin, più dolse più lisiero e san
par mogiar ne la cicara o nel goto
Del baicolo nostro venessian.

Non c'è al mondo, no, più bel biscotto
> più fine, dolce, leggero e sano
da intingere alla chicchera o nel gotto
del baicolo nostro veneziano.